Le sanglier (Sus scrofa) est un mammifère omnivore, forestier, proche du porc.

 

L'espèce appartient à la famille des Suidés, appartenant elle-même à l'ordre des cétartiodactyles.

 

Sa femelle se nomme la « laie », les petits sont des « marcassins », les jeunes sont parfois appelés « bêtes rousses » et les mâles adultes des 
« solitaires »

 

Anatomie

L'avant-train est puissant, le cou massif. La tête (hure) a une forme globalement conique. Les flancs sont comprimés. Le pelage est constitué de longs jarres très rêches (les soies) ainsi que d'un épais duvet.

 

Les adultes sont de couleur gris-brun uniforme, foncé en général ; les plus jeunes ont un pélage formé de bandes rousses et crèmes horizontales. Les oreilles (les écoutes) triangulaires sont toujours dressées. Les canines sont particulièrement développées.

Celles de la mâchoire supérieure, les grès, se recourbent vers le haut durant la croissance.

La taille des mâles est plus importante que celle des femelles.

 

En outre, les sujets présents dans le sud de l'Eurasie sont plus petits que ceux du nord et de l'est, en accord avec la règle de Bergmann.

 

Le squelette est massif et solide, le crâne a une forme trapézoïdale (vue de profil).

 

On en retrouve des éléments (dents, défenses, sabot percé, os) qui semblent avoir servi de bijoux ou éléments pendentifs de décor durant de la préhistoire.

 

On retrouve aussi des défenses associées à des tombes ou puits funéraires préhistoriques.

 

Reproduction

Le rut s'étale d'octobre à janvier avec une activité importante dans les mois de novembre et décembre.

 

Lors d'affrontements violents entre mâles, des blessures parfois importantes peuvent être occasionnées.

 

La gestation dure 3 mois, 3 semaines, 3 jours (soit 114 à 116 jours), la laie met bas dans le chaudron, (une excavation plus ou moins aménagée dans la végétation basse) de 2 à 10 marcassins aux yeux ouverts.

 

 Le nombre de petits est corrélé au poids initial de la femelle (40 kg : deux petits, 60 kg : quatre petits), mais dans le sud de la France les populations de sangliers ont été recréées ou renforcées par des hybrides de cochon domestique dans le but d'augmenter la prolificité.

 

 L'allaitement dure 3 à 4 mois, mais les jeunes sont aptes à suivre la mère dans ses déplacements dès la fin de leur première semaine.

 

Bien que capables de subvenir à leurs propres besoins vers l'âge de six mois, ils demeureront dans le groupe familial encore une ou deux années.

 

Habitat et répartition

Le sanglier affectionne particulièrement les zones arborées disposant de points d'eau. Cependant il est relativement ubiquiste et on peut le rencontrer dans de nombreux autres types de milieux. Les landes sont par exemple des milieux très favorables pourvu qu'une strate arbustive même discontinue approche un mètre de haut. Il évite simplement les grandes zones trop à découvert

 

Au moment de la chasse ou à d'autres périodes, des sangliers sont de plus en plus souvent observés en zone périurbaine, et plus rarement en centre ville. Leur présence dans ces zones peut poser des problèmes sanitaires et de sécurité (routière notamment).

 

C'est le grand mammifère chassé dont la population augmente le plus en Europe, à la suite des plans de chasse, de l'agrainage qu'on lui propose en forêt et/ou à ses abords, et de la non-réalisation des plans de chasse.

© 2020 Design DOCK José